Reconnaissance des aidants proches

En tant qu’aidant proche, vous jouez un rôle indispensable dans la prise en charge des personnes dépendantes ! Pourtant, votre situation est loin d’être évidente.

Reconnaissance légale de votre rôle d’aidant proche

Le 3 avril 2014, la Chambre des représentants a approuvé le projet de loi relatif à la reconnaissance de l'aidant proche aidant une personne en situation de grande dépendance. Ce texte a été publié au Moniteur Belge le 6 juin 2014. Cette loi est consultable ici.

Cette loi est une première étape symbolique car, à ce stade, cette reconnaissance n'est pas synonyme de droits sociaux spécifiques ou d'aides financières. En effet, nous attendons toujours les arrêtés qui permettront d'exécuter la loi. Ce travail dépend du Cabinet de Maggie De Block.

Problèmes à résoudre

Bien que nous saluons cette loi, nous insistons sur le fait que cette reconnaissance ne doit pas occulter les nombreux problèmes qui doivent encore être résolus :

  • vous ne conservez pas vos droits sociaux (pension, remboursement des soins de santé,…) lorsque vous vous occupez de votre proche dépendant ;
  • il n’existe pas d’interruption de carrière ni de congé spécifique adaptés à vos réalités ;
  • votre carrière professionnelle est fragilisée en raison d’absence ou de réduction du temps de travail;
  • il manque une centralisation de l'information reprenant les divers modes de soutien de l'aidant proche
  • les services de répit et de soutien psychosocial ne sont pas toujours facilement accessibles

La FCSD suit et suivra activement ce dossier et ne manquera pas de vous tenir informés des évolutions.

 
Les CSD et les services associés peuvent vous aider dans la prise en charge de votre proche. 
Pour consulter des liens qui peuvent vous être utiles, cliquez ici!

Bon à savoir: Le Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) a réalisé une étude sur les mesures de soutien aux aidants proches. Cette recherche a pour objectif de présenter les avantages et les faiblesses des mesures de soutien disponibles aujourd'hui pour les aidants proches qui s'occupent de personnes agées dépendants.